Donne de coeur

Michel Ots

Disponible

Nathalie élève des moutons. Elle vit en mobilehome. Rachid, Berndt, Agnès logent dans un édifice baroque fait de paille, de planches, de pisé... Comme de nombreuses autres personnes vivant en habitat léger, ils sont menacés par la loi LOPPSI 2 votée en décembre 2010.
Entre fiction et réflexion sur la loi, ce livre présente une défense et une illustration de l’habitat et la vie alternatifs.

Michel Ots est notamment l’auteur de Plaire aux vaches (Atelier du Gué, 1994).

Sortir de l'industrialisme

Ouvrage Collectif

Disponible

Socialisme(s) et capitalisme(s) ont un fond commun, l’industrialisme, un système dont la production industrielle est le pivot. L’industrialisme n’est pas seulement le productivisme, il s'incarne aussi dans nos mentalités et nos habitudes. Comment sortir de l’industrialisme ? Il s'agit d’envisager une véritable rupture culturelle, en vue d’une (ré)appropriation du bien commun, de savoir-faire émancipateurs et de la capacité de décider ensemble. Cet ouvrage tente de rechercher des prémisses parmi les alternatives actuelles et d'en imaginer d’autres.

La décroissance ou le chaos

Christian Araud

Disponible sur ce site et en librairie.

Ancien consultant international, l'auteur raconte son parcours tant professionnel que philosophique. Ou comment un développeur débutant en Afrique dans les années soixante, qui a parcouru ensuite les cinq continents, finit par devenir décroissant dans les années 2000. Un témoignage de première main sur quatre décennies de développement. Et un bilan éclairant pour le futur : la décroissance ou le chaos !


Ancien élève de l'école polytechnique, spécialisé en économie, Christian Araud a été développeur dans le tiers monde. Il est actuellement actif dans les milieux de la décroissance et des territoires en transition. Il écrit des articles pour la revue Entropia et tient une chronique dans la revue Silence.   

Cochabamba :

quand l'informel chasse la misère

Du secteur informel à l’économie populaire en Bolivie

Claude Llena

Disponible sur ce site et en librairie.

Dans de nombreux pays du tiers monde, la survie d’une partie importante de la population, exclue du fonctionnement économique, passe par des pratiques de « débrouille ». Comment fonctionne cette économie parallèle, appelée « informelle » ou « populaire » ? L’auteur est allé rencontrer un certain nombre de ses acteurs à Cochabamba, en Bolivie. Il en rapporte ce livre alliant témoignages et analyse, qui, au-delà des spécificités boliviennes, nous montre le dynamisme parfois surprenant de populations laissées pour compte et nous présente des pratiques dont nous pourrions peut-être nous inspirer.

 

 

Claude Llena est professeur certifié de sciences économiques et sociales. Il a consacré sa thèse à l'économie informelle à Cochabamba, ce livre en offrant un résumé. Il a participé à de nombreux ouvrages collectifs sur la critique du développement et de la croissance. Il est l'auteur d'un grand nombre d'articles dont « Tozeur ravagée par le tourisme » in Le Monde diplomatique de juillet 2004. Cet article traduit en plusieurs langues a été à l'origine de la BD Les mirages de Tozeur.

 

 

 

Rencontres paysannes turques

Carnet de voyage en turquie

François de Ravignan

en collaboration avec Moutsie et Pascal Pavie

La Turquie, qui frappe à la porte de l’Europe,  possède neuf millions de paysans, soit presque autant à elle seule que la CCE. Ce livre propose un témoignage et une réflexion sur la paysannerie turque à travers de nombreuses rencontres, lors d’un voyage effectué par les trois auteurs en 2009. Il témoigne de l’état de l’agriculture turque et s’interroge sur son avenir, et sur le devenir de la population paysanne.

C’est le dernier témoignage du travail de François de Ravignan sur la critique du développement. la publication de ce livre à l’été 2013 coïncide avec les mouvements de protestation de la société civile turque : une raison supplémentaire d’approfondir notre connaissance de ce pays.

 

François de Ravignan (1935-2011) était agronome et socio- économiste.

Moutsie est ethno-botaniste.

Pascal Pavie est paysan.